Historique

L’école Bourgeoys-Champagnat  a été construite en 1956 pour accueillir la population de la paroisse St-Vincent-de-Paul. À cette époque, les garçons et les filles partagent la même bâtisse, mais chacun a son étage.

Selon les coutumes lors de la construction, le nom de l’école devait honorer les personnes qui la dirigeaient. Ainsi, puisque les communautés religieuses s’occupaient de cette école, ils devaient donc choisir le nom d’un frère et d’une sœur de la communauté.

L’école a donc été baptisée en l’honneur de Marguerite Bourgeoys, fondatrice de la Congrégation Notre-Dame à Montréal qui a consacré toute sa vie à l’éducation des jeunes et des familles, et en l’honneur de Marcellin Champagnat, fondateur de l’Institut des Frères Maristes en France, dont la vocation était de promouvoir l’enseignement primaire dans les campagnes.

Au fil des ans et le l’évolution des traditions, les communautés religieuses se sont retirées des écoles et les classes mixtes sont apparues. La baisse du nombre d’enfant au Québec a été ressentie même dans le secteur de l’école.

Des locaux se sont libérés petit à petit.  En septembre 1986, l’école Bourgeoys-Champagnat a accueilli l’école alternative Plein-Soleil jusqu’en juin 2009, date où l’école Plein-Soleil a fermé ses portes.

Aujourd’hui, l’école compte environ 475 élèves répartis dans des groupes de l’animation Passe-Partout, du préscolaire, du primaire et de l’accueil primaire.

Les commentaires sont fermés.